A LA UNE      ACTUALITE      SPORT      CULTURE       MULTIMEDIA      ANNONCES        NECROLOGIE
             
 
 
             
 
Dépravation des mœurs / Abidjan : le sexe dans la rue
 

une streateseuse dans un bar d'Abidjan
Soutenez nous par vos Dons
Pour la survie du site

Aujourd’hui, dans presque toutes les rues d’Abidjan, on ne peut passer sans rencontrer des jeunes filles habillées de façon peu recommandable. Une situation qui mérite que l’on en parle.

L’époque où les longues robes et les grandes jupes étaient la mode est vraisemblablement révolue.

En effet, de nos jours, on ne peut parcourir les rues d’Abidjan et même de certaines villes du pays sans que notre regard ne tombe sur des jeunes filles dont la tenue vestimentaire laisse entrevoir les parties intimes. L’artiste chanteur Meiway pour ironiser cette situation disait, à juste titre, dans une de ses chansons : « Avant c’était cinéma payant ; maintenant c’est cinéma cadeau ! (entendez : maintenant les jeunes filles offrent le spectacle de leur nudité gratuitement)». Au regard du caractère exhibitionniste que nous servent ces petites tenues et autres pantalons de taille basse laissant dépasser les strings ou entrevoir la naissance des fesses, on est en droit de se demander : jusqu’où nous mènera la mode? Le mal est d’autant plus profond que les images diffusées à longueur de journée par la télévision nationale et des chaînes cryptées servent à cette jeunesse sans idéal, des images de nu. Certains Ivoiriens qui ne manquent pas d’humour ont baptisé ces tenues osées Vcd (entendez : ventre et cul dehors) et Dvd (entendez : dos et ventre dehors). Le mal a tellement pris des proportions inquiétantes que les jeunes garçons ont adopté cette façon indécente de s’habiller.

Ainsi, vous verrez des jeunes gens insouciants exhiber leurs slips ou boxers, en portant des pantalons flottant à la taille. Au berceau, on apprend aux enfants à être la réplique parfaite de leurs grands frères et grandes sœurs. C’est ainsi que l’on organise des concours de beauté où l’exhibition le dispute à la perversité. Et ces concours qui ont la bénédiction des parents qui y inscrivent leurs petits enfants sont baptisés pompeusement Miss choco, Miss tout-petit, Miss noël et chez les jeunes filles Miss Côte d’Ivoire, Miss awoulaba. C’est à croire que notre société a décidé de marcher sur la tête.

Obnubilés par leur désir de sensualité ou d’appeler à faire le sexe, (comme le suggère l’expression anglaise : sex-appeal), des parents font pire que leur progéniture. N’a-t-on jamais vu dans les rues de la capitale économique ivoirienne des vieilles femmes s’habiller à la manière de filles de la Rue princesse (pardon ! défunte Rue princesse) ou des rues immorales de la Zone 4 ? Dans les églises et mosquées, en dépit des prédications pour décourager ces adeptes du nudisme, chaque jour connait sa part d’innovations en matière de mode. La société ivoirienne a-t-elle démissionné jusqu’à ce point ? Que fait exactement la brigade des mœurs face à cette situation qui sonne la décadence de notre société? Un ami musulman qui observe le jeûne en ce moment s’est ouvert à nous sur la question. « J’espère que le président Ouattara ne va pas laisser la société ivoirienne sombrer dans la décadence, sans réagir. Il faut aider nous autres à rester dans nos vieilles modes plutôt que de nous soumettre à des scènes obscènes à longueur de journée », a-t-il souhaité ardemment. Une requête qui ne tombera surement pas dans l’oreille d’un sourd parce qu’on ne peut pas tout justifier dans une société civilisée, au nom d’une prétendue mode ou liberté.

MARIE PAULE KOFFI

source :
 
 
 

 
Article lu   6070  fois
             
             
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Son E-Mail
      * Pour envoyer simultanément à plusieurs personnes, insérez les mails en les séparant  par un espace
 
 
Information
14.000 exemplaire du livre du président Gbagbo vendu ce jour en France
France
Nicolas Sarkozy mis en examen pour corruption et trafic d'influence actifs

Bernard Agré
Cardinal Ivoirien
17/06/2014 - Lu 1442 fois

COUR PENALE INTERNATIONALE : L’INTROUVABLE PREUVE CONTRE LAURENT GBAGBO
Afrique Liberté

14/01/2014 - Lu 10885 fois
Bénéwendé Sankara, Avocat et opposant Burkinabé, revient sur l'assassinat de Thomas Sankara
16/10/2012
Mamadou koulibaly sur RFI : « On n’a pas d’armée, on n’a pas de police ni de gendarmerie »
20/08/2012
CPI : L’OPINION DISSIDENTE DE LA JUGE Gurmendi / VERSION EN FRANCAIS
Fac-similés des documents qui mettent en lumière les tractations d’avant dévaluation
CONFERENCE DE PRESSE OMAR MARIKO
LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE DU 3 SEPTEMBRE 2012 : UN RENDEZ-VOUS SANS LES MAÎTRES
Laurent GBAGBO est un homme de dialogue et de consensus Laurent GBAGBO n’est ni un dictateur ni un homme violent
 
 
 
Le billet d'Amitoh
Vous ne perdez rien…
Dites donc ! Nos maisons. Nos rues. Sont inondées. Nos routes. Nos immeubles. S’effondrent. Nos parents. Sont emportés. Par les eaux. On compte nos morts. Partout. C’est la détresse. Mais le mentor ADOré. Lui s’en tape ! Il s’envole. Sur Paris. A l’abri. Aux frais du contribuable. Qui souffre. Et Vous. Tout ce que vous trouvez. A dire. C’est : « Ça devient grave » ? Arrêtez. De vous moquer. De nos malheurs. Du malheur. Des ivoiriens. Bande d’irresponsables. Et d’incompétents ! Alors c’était donc ça ? La pluie de milliards annoncée ? L’émergence promise ? Regarder les eaux nous tuer ? Foutaise ! Vous ne perdez rien pour attendre !
TOP VIDEOS
 

JOHNNY PATCHEKO DÉMONTE LE MENSONGE DONT SE SERT DRAMANE POUR INCULPER CEUX QUI SONT PAS AVEC LUI..

Première comparution de Charles Blé Goudé devant la CPI, 27 mars 2014
 

Pour Meiway, il faut que Gbagbo soit libéré

8ème jour Le président Laurent Gbagbo s'adresse à la cour et aux Africains
SPORT
Chelsea – Drogba passe du 11 au numéro 15
29/07/2014 - Footafrique - Lu 43 fois
Eléphants/Poste de sélectionneur national: la FIF retient 5 candidatures
22/07/2014 - FIF - Lu 663 fois
Mercato : Drogba à Chelsea, c’est fait!
21/07/2014 - starafrica.com - Lu 641 fois
Allemagne-Brésil : Ce n’était pas un match de football, c’était la guerre / la guerre-éclair, le Blitzkrieg.
12/07/2014 - Maurice Nguepe - Lu 699 fois
Le Grand Plateau  
Art & Culture
AFFAIRE ''PETIT DENIS, MINISTRE DE LA DROGUE'' : SA FEMME TRÈS EN COLÈRE CONTRE LE MAGNIFIK.
23/07/2014 - lecridabidjan.net - Lu 687 fois
L’artiste-musicien ivoirien A’Salfo dans la délégation de François Hollande
18/07/2014 - APA - Lu 816 fois
Maty Dollar : j’ai 38 ans et mon secret de beauté réside en ce que je fais bien l’amour. Cela me permet à chaque fois de rajeunir.
16/07/2014 - akwaba.biz - Lu 1617 fois
Petit Denis encore au bord du gouffre ?
20/06/2014 - akwaba.biz - Lu 2459 fois
Le Dossier de la semaine  
SABRI LAMOUCHI OU LE MÉPRIS POUR LE PEUPLE IVOIRIEN
05/07/2014 - Marc Micael - Lu 1408 fois
Assassin !
25/06/2014 - Marc Micael - Lu 2583 fois
CÔTE D’IVOIRE: EN ATTENDANT LA TEMPÊTE
16/06/2014 - Marc Micael - Lu 2080 fois
Carricature & humour
Agenda des évènements
Communiqué de presse du 08/2012 relativement à la célébration de la 'Fête de la Liberté'
28/04/2012 - Laurent AKOUN - Lu 3456 fois
Comité Central Extraordinaire DU FPI: Communiqué de Presse
16/04/2012 - Le Comité Central du FPI - Lu 3832 fois
 
 
ACTUALITE
Politique
Societé
Economie
Sport
Culture
 
MULTIMEDIA ET AUTRES
Documents
Forums
Communiqués
 
ABIDJANDIRECT