A LA UNE      ACTUALITE      SPORT      CULTURE       MULTIMEDIA      ANNONCES        NECROLOGIE
             
 
 
             
 
Abidjan, les prostituées quittent les rues pour les bars
 

Une prostituée en action
Soutenez nous par vos Dons
Pour la survie du site

A Abidjan, il faut voir pour croire. Capitale de la joie, Abidjan, la grande ville ivoirienne renferme dix communes toutes aussi enjouées que bruyantes. Tous ceux qui arrivent à Abidjan et qui sont friands de sexe ont à cœur d’aller à la célèbre rue princesse de Yopougon pour s’offrir des belles de nuits. Ou peut être de passer en douceur à la rue Mercedes, Pierre et marie curie à Biétry pour une gâterie. Il n’y avait en vérité qu’à ces endroits qu’on pouvait se faire plaisir.

Mais depuis plusieurs années, les choses ont évolué. Positivement pour les adeptes de ces endroits et malheureusement pour la société ivoirienne. Les putes ont quitté les rues pour les nombreux bars qui fourmillent dans les communes de la ville d’Abidjan. Nous avons faire pour vous, le parcours initiatique du randonneur qui veut satisfaire sa libido tout en appréciant de la bonne musique et sirotant de la bonne boisson.

Tout commence à Yopougon. La commune la plus chaude d’Abidjan. Mais de la rue, nous n’irons point. Une connaissance nous a signalé la présence d’un bar climatisé au quartier maroc, où on peut tout se permettre. Sexuellement parlant. Pour ne point faire de pub nous tairons le nom ce bar situé à deux pas du carrefour Obama (Désolé d’associer ce nom au contenu). Quand nous le pénétrons, aux environs de vingt deux heures, l’ambiance est festive. Mais de prime abord, au premier salon, on ne peut pas imaginer que cet endroit sert du sexe tout chaud à ces clients. Les choses ont été bien pensées.

Ceux qui sont là pour ça sont au deuxième salon. Là-bas toutes les filles sont quasiment nues. Petites culottes, strings et un soutien pour porter les nichons. Cigarettes dans la bouche, elles sont accrochées à des clients. Des habitués certainement, puisque l’une d’entre elles, interpellent l’un des membres du groupe que nous avons trouvé sur place. « Aujourd’hui on va finir avec vous, ton ami fait trop bouche moi je m’occupe de lui », lance une belle, le bassin bien remplie, avec des seins tellement grosses qu’ils tiennent difficilement dans son petit soutien gorge choisi exprès pour nous donner envie de toucher. Assis nous apprécions le spectacle. Elles défilent et se déhanchent à tour de rôle. Elles sont toutes jeunes, moyenne d’âge 25 ans et portes toutes un surnom.

Dans un coin de la boite, une salle privée. C’est là bas que ceux qui ont honte de faire l’amour devant tous se cachent. En réalité c’est un endroit pour les hommes mariés et tous ceux qui ont besoin de discrétion. Elle est déjà occupée. Depuis notre arrivée nous avons assisté à des vont et viennent de filles a moitié nue défilé au bar pour réclamer des préservatifs à la gérante. La-bas, le prix de la boisson est plus élevé. Le prix des filles y étant compris. En sortant de cette boite nous prenons le chemin de Marcory, une autre commune, pour une autre ambiance sexe.

Dans les environs de l’hôtel Konankro, un bar a la réputation d’être très hard. Nous nous en sommes aperçus. Les filles n’hésitent pas à vous montrer leurs parties intimes. Elles proposent tous, offrent tous. Certaines sont nues, d’autres sont à peine recouverte de toile fine. Elles vous palpent et se jettent sur les clients malaxant vos parties intimes, en signe d’avance. Prêtes à tous. Elles vous font la « pipe »,( la fellation), sans sourciller pourvu que vous y mettiez le prix. Entre deux gorgés de whisky, un client se fait faire la totale. Séquence choc. Sans commentaire.


 




 


source : koaci
 
 
 

 
Article lu   15356  fois
             
             
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Son E-Mail
      * Pour envoyer simultanément à plusieurs personnes, insérez les mails en les séparant  par un espace
 
 
Information
14.000 exemplaire du livre du président Gbagbo vendu ce jour en France
France
Nicolas Sarkozy mis en examen pour corruption et trafic d'influence actifs

Bernard Agré
Cardinal Ivoirien
17/06/2014 - Lu 1461 fois

COUR PENALE INTERNATIONALE : L’INTROUVABLE PREUVE CONTRE LAURENT GBAGBO
Afrique Liberté

14/01/2014 - Lu 10913 fois
Bénéwendé Sankara, Avocat et opposant Burkinabé, revient sur l'assassinat de Thomas Sankara
16/10/2012
Mamadou koulibaly sur RFI : « On n’a pas d’armée, on n’a pas de police ni de gendarmerie »
20/08/2012
CPI : L’OPINION DISSIDENTE DE LA JUGE Gurmendi / VERSION EN FRANCAIS
Fac-similés des documents qui mettent en lumière les tractations d’avant dévaluation
CONFERENCE DE PRESSE OMAR MARIKO
LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE DU 3 SEPTEMBRE 2012 : UN RENDEZ-VOUS SANS LES MAÎTRES
Laurent GBAGBO est un homme de dialogue et de consensus Laurent GBAGBO n’est ni un dictateur ni un homme violent
 
 
 
Le billet d'Amitoh
Vous ne perdez rien…
Dites donc ! Nos maisons. Nos rues. Sont inondées. Nos routes. Nos immeubles. S’effondrent. Nos parents. Sont emportés. Par les eaux. On compte nos morts. Partout. C’est la détresse. Mais le mentor ADOré. Lui s’en tape ! Il s’envole. Sur Paris. A l’abri. Aux frais du contribuable. Qui souffre. Et Vous. Tout ce que vous trouvez. A dire. C’est : « Ça devient grave » ? Arrêtez. De vous moquer. De nos malheurs. Du malheur. Des ivoiriens. Bande d’irresponsables. Et d’incompétents ! Alors c’était donc ça ? La pluie de milliards annoncée ? L’émergence promise ? Regarder les eaux nous tuer ? Foutaise ! Vous ne perdez rien pour attendre !
TOP VIDEOS
 

JOHNNY PATCHEKO DÉMONTE LE MENSONGE DONT SE SERT DRAMANE POUR INCULPER CEUX QUI SONT PAS AVEC LUI..

Première comparution de Charles Blé Goudé devant la CPI, 27 mars 2014
 

Pour Meiway, il faut que Gbagbo soit libéré

8ème jour Le président Laurent Gbagbo s'adresse à la cour et aux Africains
SPORT
Chelsea – Drogba passe du 11 au numéro 15
29/07/2014 - Footafrique - Lu 91 fois
Eléphants/Poste de sélectionneur national: la FIF retient 5 candidatures
22/07/2014 - FIF - Lu 676 fois
Mercato : Drogba à Chelsea, c’est fait!
21/07/2014 - starafrica.com - Lu 660 fois
Allemagne-Brésil : Ce n’était pas un match de football, c’était la guerre / la guerre-éclair, le Blitzkrieg.
12/07/2014 - Maurice Nguepe - Lu 709 fois
Le Grand Plateau  
Art & Culture
AFFAIRE ''PETIT DENIS, MINISTRE DE LA DROGUE'' : SA FEMME TRÈS EN COLÈRE CONTRE LE MAGNIFIK.
23/07/2014 - lecridabidjan.net - Lu 733 fois
L’artiste-musicien ivoirien A’Salfo dans la délégation de François Hollande
18/07/2014 - APA - Lu 869 fois
Maty Dollar : j’ai 38 ans et mon secret de beauté réside en ce que je fais bien l’amour. Cela me permet à chaque fois de rajeunir.
16/07/2014 - akwaba.biz - Lu 1665 fois
Petit Denis encore au bord du gouffre ?
20/06/2014 - akwaba.biz - Lu 2485 fois
Le Dossier de la semaine  
SABRI LAMOUCHI OU LE MÉPRIS POUR LE PEUPLE IVOIRIEN
05/07/2014 - Marc Micael - Lu 1421 fois
Assassin !
25/06/2014 - Marc Micael - Lu 2616 fois
CÔTE D’IVOIRE: EN ATTENDANT LA TEMPÊTE
16/06/2014 - Marc Micael - Lu 2093 fois
Carricature & humour
Agenda des évènements
Communiqué de presse du 08/2012 relativement à la célébration de la 'Fête de la Liberté'
28/04/2012 - Laurent AKOUN - Lu 3461 fois
Comité Central Extraordinaire DU FPI: Communiqué de Presse
16/04/2012 - Le Comité Central du FPI - Lu 3841 fois
 
 
ACTUALITE
Politique
Societé
Economie
Sport
Culture
 
MULTIMEDIA ET AUTRES
Documents
Forums
Communiqués
 
ABIDJANDIRECT