A LA UNE      ACTUALITE      SPORT      CULTURE       MULTIMEDIA      ANNONCES        NECROLOGIE
             
 
 
             
 
Abidjan by night : Dans l'univers des serveuses de bar
 

Une fille nue dans un bar
Soutenez nous par vos Dons
Pour la survie du site

A Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire, les bars climatisés sont devenus de hauts-lieux de perversion où l'alcool, la cigarette et le sexe font bon ménage. Yopougon, la commune de la convivialité, qui abrite la célèbre « Rue Princesse », n'est pas en reste. Notre reporter s'est en rendu compte.
Au cours d'une récente virée nocturne effectuée dans un célèbre bar climatisé sis au quartier Maroc, dans la commune de Yopougon, nous avons fait un constat. Des clients s'adonnaient à des pratiques sexuelles au vu et au su de tous. Ce, sous l'effet de l'alcool et la cigarette.


Il est 20 heures, Kady, une belle serveuse installe des clients dans le salon Vip (Very important personnality). Portant une petite culotte assortie d'un spencer mettant à nu son nombril, un piercing au nez et un tatouage à la hanche, elle ne laisse aucun client indifférent.


Sans gêne, elle passe entre les différentes tables, laissant voir ses cuisses. C'est avec ce style provocateur qu'elle sert la clientèle. Dans un jean « ras de fesses », cigarette sur le bout des lèvres, Tina, une des danseuses tient compagnie aux clients. Pendant ce temps, quatre autres serveuses, à moitié nues, esquissent des mouvements osés, au milieu du bar, face à un miroir. Ce, au son de «cuis tata » de Zepekegnio, un faiseur de coupé-décalé en vogue à Abidjan. Et, tout cela à la grande joie des clients.

Pourquoi ces filles, pourtant bien en apparence, peuvent-elles s'adonner à une telle pratique ?

« Orpheline et sans soutien que je suis, pour subvenir à mes besoins et à ceux de mon enfant, je n'ai pas eu d'autre choix que de travailler dans cette boîte de nuit », explique Tina. Quant à Kady, elle parle de problèmes familiaux. « Je vis avec ma mère divorcée et elle ne travaille pas, alors je dois travailler », lance-t-elle. Depuis lors, elles gagnent leur vie dans les bars climatisés avec leur corollaire de vices sexuels, d'alcool et de cigarette, en espérant faire quelque chose de mieux et respectable après.

Dans cet univers, les serveuses et les danseuses exhibent leur corps et leur sexe. Pour la rémunération, les danseuses sont payées à 3.000 francs Cfa les jours ordinaires et 4.000 francs Cfa le week-end. Quant aux serveuses, elles touchent 2.000 francs Cfa les jours ouvrables et 3.000 francs Cfa le week-end. De plus, une serveuse gagne 300 francs Cfa pour chaque client qu'elle installe.

En outre, lorsqu'elles sont invitées à prendre un « pot » c'est-à-dire boire avec le client, elles utilisent le système « pla sia » qui consiste à retourner subtilement les bouteilles ou les cannettes auprès du gérant pour récupérer l'équivalent en espèces ; et ce, pour compléter leur gain du jour. « Il y a des filles qui procèdent ainsi pour pouvoir se faire beaucoup d'argent dans la soirée », témoigne Kady. Il faut noter que la plupart des danseuses ont un goût prononcé pour l'alcool, la cigarette et le sexe. Cependant, elles refusent que l'on leur attribue le terme de prostituée. Car elles ne sillonnent pas les rues de la capitale économique une fois la nuit tombée.

Par ailleurs, les clients les appellent « les faux chiens ». C'est-à-dire des filles qui se camouflent sous une autre identité pour pratiquer le plus vieux métier au monde. Dans ces bars climatisés, aux environs de minuit, les danseuses avec des perles à la hanche, s'adonnent à toutes sortes de mouvements et de gestes « sexy » pour faire fantasmer les clients. Deux des filles, très excitées, jouent aux lesbiennes sur la piste de danse. La gérante du bar, « la vieille mère Leslie », explique que c'est de cette façon qu'elles arrivent à emballer d'éventuels clients qui utilisent alors le système « busi-externe ». Ce système consiste à rentrer avec la fille chez soi. Dans ce cas, elle n'est pas prise en compte ce jour l à par le bar. « Lorsqu'on nous déplace de notre lieu de travail, la facture s'élève de 25.000 à 30.000 francs Cfa la nuit selon les négociations », révèle Kady. Aussi, y a-t-il « le busi-interne » qui se fait dans le couloir du bar ou dans les toilettes et qui coûte 10.000 à 15.000 francs Cfa.

En dehors des salons Vip, le bar climatisé possède un autre salon baptisé salon privé. Dans celui-ci, il y a des fauteuils confortables et un lit. Selon la « vieille mère Leslie », à cet endroit, plusieurs couples se retrouvent pour consommer la boisson et faire l'amour. C'est aussi le lieu où les filles du bar sont sollicitées par des clients âgés et pervers pour une partie de fellation ou de partouze. « Nous faisons ce que les clients nous demandent en fonction de leur goût. Notons que ce plaisir a également son coût. Dans ce cas, le client peut débourser la somme de 5000 à 10.000 francs Cfa », fait remarquer Tina. A cet effet, révèle-t-elle « qu'il arrive parfois qu'un client paie des danseuses pour faire l'amour. J'ai eu à le faire une fois. Et ce jour là, le client était tellement satisfait qu'il m'a donné 60.000 francs Cfa ».

C'est ainsi que la plupart des bars fonctionnent de nos jours. « Si tu n'entres pas dans le contexte, ton bar ne marchera pas », indique la gérante.

Gahié Tanguy


source : autre presse
 
 
 

 
Article lu   5620  fois
             
             
    Espace reconmandation
    Votre Nom
    Son E-Mail
      * Pour envoyer simultanément à plusieurs personnes, insérez les mails en les séparant  par un espace
 
 
Santé
Les urgences du CHU de Cocody fermées durant 3 mois à compter du 1er mai 2014, pour travaux de réhabilitation (Conseil des ministres)
Securité
Le gouvernement donne son accord pour le transfèrement de prisonnier pro Gbagbo au camp pénal de Bouaké

Blé Goudé, un autre « Patrice Lumumba ou Laurent Gbagbo » ou un « Criminel international » ?

25/03/2014 - Lu 2695 fois

COUR PENALE INTERNATIONALE : L’INTROUVABLE PREUVE CONTRE LAURENT GBAGBO
Afrique Liberté

14/01/2014 - Lu 5727 fois
Bénéwendé Sankara, Avocat et opposant Burkinabé, revient sur l'assassinat de Thomas Sankara
16/10/2012
Mamadou koulibaly sur RFI : « On n’a pas d’armée, on n’a pas de police ni de gendarmerie »
20/08/2012
CPI : L’OPINION DISSIDENTE DE LA JUGE Gurmendi / VERSION EN FRANCAIS
Fac-similés des documents qui mettent en lumière les tractations d’avant dévaluation
CONFERENCE DE PRESSE OMAR MARIKO
LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE DU 3 SEPTEMBRE 2012 : UN RENDEZ-VOUS SANS LES MAÎTRES
Laurent GBAGBO est un homme de dialogue et de consensus Laurent GBAGBO n’est ni un dictateur ni un homme violent
 
 
 
Le billet d'Amitoh
La canne à la main !
Aïe ! Donc il n’est pas mort ? S’étonneront certains. Il fallait être lucide. En fait. Qui nous dit. Que ce n'était pas de la pure mise en scène? Volontairement. Ils ont laissé courir les rumeurs. Même les plus folles. Histoire de se faire une idée. De la popularité. De, appelons-le. Désormais. L’homme à la canne. Malheureusement. Le constat est clair. Nombreux sont. Ceux qui souhaitaient. Qu’il passe. De vie. A trépas. Mais soyez sereins. Rien ne se perd. Tout se transforme. A dit Lavoisier. Une visite privée. Qui se transforme. En canne à la main. Et demain ?
TOP VIDEOS
 

Première comparution de Charles Blé Goudé devant la CPI, 27 mars 2014

Pour Meiway, il faut que Gbagbo soit libéré
 

8ème jour Le président Laurent Gbagbo s'adresse à la cour et aux Africains

Integralité du premier jour de procès de Gbagbo
SPORT
POUTINE OUVRE LES JO DE SOTCHI. MALGRE LA RUSSOPHOBIE OCCIDENTALE ET LE TERRORISME ISLAMISTE …
09/02/2014 - Luc MICHEL - Lu 1763 fois
Interpellé en état d’ivresse à Paris, Kader Keïta en cellule de dégrisement
29/01/2014 - jeuneafrique.com - Lu 2604 fois
Mondiale 2014 : Quelles chances pour les ambassadeurs du continent africain?
12/12/2013 - Le messager - Lu 2238 fois
Drogba et Eboué menacés de sanction par la Fédération Turque pour leur hommage à Mandela
09/12/2013 - camerounsports.info - Lu 2768 fois
Le Grand Plateau  
Art & Culture
Claire Bahi menace Le Magnifik et le traduit devant les tribunaux: Ce qui a tout provoqué !
11/02/2014 - - Lu 5388 fois
Après Antoinette Allany, Tina Glamour enfonce Antoinette Konan: "C'est une tribaliste"
11/02/2014 - - Lu 4772 fois
Single «Libérez notre président» des pro-Gbagbo Gadji Céli, leader en exil :«Le Burida a refusé de sticker notre disque»
07/02/2014 - - Lu 4314 fois
Rentré d’exil Zongo (humoriste) : « Il faut arrêter de traquer les gens pour leur choix politique »
31/01/2014 - - Lu 4002 fois
Le Dossier de la semaine  
Prenons garde, le pire est à craindre
24/03/2014 - Marc Micael - Lu 2541 fois
Doucement, doucement... Nous sommes pressés !
25/02/2014 - Marc Micael - Lu 2485 fois
ILS NE POURRONT PAS CACHER LE SOLEIL
20/02/2014 - Marc Micael - Lu 2961 fois
Carricature & humour
Agenda des évènements
Communiqué de presse du 08/2012 relativement à la célébration de la 'Fête de la Liberté'
28/04/2012 - Laurent AKOUN - Lu 2384 fois
Comité Central Extraordinaire DU FPI: Communiqué de Presse
16/04/2012 - Le Comité Central du FPI - Lu 2580 fois
 
 
ACTUALITE
Politique
Societé
Economie
Sport
Culture
 
MULTIMEDIA ET AUTRES
Documents
Forums
Communiqués
 
ABIDJANDIRECT